opPORTunité

 
 
PAR
Dr Olivier GERMAIN, Chercheur à l’Institut Supérieur de Gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

 
 

Ÿ Présentation
 

Le titre de ce projet n’est pas choisi au hasard. L’opportunité provient de l’adjectif latin opportunus qui dérive de l’expression ob portum, laquelle signifie vers le port. Elle renvoie au vent qui vous pousse où vous voulez aller. Le risque dérive lui du latin resecum, mot qui désigna d’abord l’écueil qui menace les navires, puis plus généralement tout danger encouru par des marchandises en mer.
 
Ces deux mots essentiels dans la conduite stratégique des affaires émanent donc des mondes maritime et portuaire. Dans un univers où les avantages concurrentiels ne sont plus que temporaires, où les acteurs réduisent de plus en plus leurs actions au court-terme, le retour de la stratégie et du temps long paraissent essentiels. Le monde maritime et portuaire n’échappe pas à ces grandes interrogations.
 
Ce projet de recherche fondamentale et appliquée - « opPORTunité » - vise à produire des analyses des pratiques stratégiques des compagnies et acteurs maritimes et à dégager des pistes de ce que seraient de possibles options stratégiques durables.
 

Ÿ Principes méthodologiques
 

Deux logiques précèdent la déclinaison d’une méthodologie de recherche classique :
 

  • Se situer au croisement d’un secteur – maritime et portuaire – et d’un champ disciplinaire – la stratégie d’entreprise – qui jusqu’alors se côtoyaient pas. C’est donc un éclairage stratégique inédit sur un secteur méconnu que nous proposons. Il s’agit dans un premier temps de comprendre les logiques stratégiques à l’œuvre.
  • Proposer ensuite un regard décalé sur ce secteur. En effet l’étude du monde maritime et portuaire se fera notamment grâce à un détour par des industries des flux et de la mobilité parfois très éloignées. Ce secteur peut être considéré comme établi, avec des acteurs de grande taille aux positions fortes, où les changements stratégiques sont longs et compliqués à opérer. L’idée est donc d’observer et de comprendre des secteurs réputés plus turbulents pour imaginer le transfert de pratiques vers le monde maritime et portuaire.

 
Stratégies et innovation seront au cœur du processus avec :
 
** Analyse des stratégies en place : Quelles sont les stratégies à l’œuvre dans le secteur maritime ? Comment se construit la stratégie des acteurs et dans quelle temporalité ? Est-il encore possible de planifier la stratégie ? Quelle est la part des conduites entrepreneuriales dans les stratégies actuelles des compagnies maritimes ?
** Innovation stratégique : Quelles sont les possibilités de régénération ou de rupture stratégique dans le secteur maritime ?  Existe-t-il des modèles d’affaires transposables ? Que peut-on apprendre d’autres secteurs de flux ?
 
 

Ÿ Calendrier
 

Le projet se déroulera sur deux années académiques d’avril 2013 à février 2015.